L’ART SOUS LES BOMBES de Marie Roberge

C1_Bombes

L’ART SOUS LES BOMBES de Marie Roberge  (Lanctôt éditeur).
UNE PREMIÈRE APPROCHE DU PHÉNOMÈNE DES GRAFFITEURS

« Voici une première approche du phénomène moderne des graffiteurs, née avec l’exposition « Les arts de la rue », organisée par l’auteure avec la participation de la Ville de Montréal en avril 2000, et d’un coup de foudre pour ces artistes clandestins et méconnus qui œuvrent au cœur des grandes cités.

L’Art sous les bombes se veut un temps d’arrêt, de réflexion, pour écouter avec respect et sensibilité ces jeunes qui, avec les couleurs de la passion, ont marqué nos murs de leur désir de vivre.

Après la lecture de cet ouvrage, vous ne verrez plus jamais de la même façon ces graffitis qui ornent la ville ! Vous en verrez partout ! Votre quartier, votre rue ou votre maison en seront les témoins soudain ranimés. Vous vous amuserez à reconnaître les différentes signatures, le style de l’un ou de l’autre. Les graffitis ne seront plus, pour un temps, partie du paysage mais le paysage en entier, que vous verrez défiler comme si vous ne vous y étiez jamais vraiment arrêté. »

J’ai le plaisir de représenter Marie pour la vente du livre L’art sous les bombes.

Marie a une centaine de copies qui n’ont jamais été mises sur le marché. Le livre est en rupture de stock dans les librairies. Il est possible d’acheter directement le livre en contactant Marie ou en me contactant.

Prix à l’unité 15$ (plus frais de poste si applicable)

Possibilité de négocier un autre prix pour achat d’une grande quantité d’exemplaires.

Marie Roberge: marieroberge@me.com

Gilles Vallée : gilles.valle@sympatico.ca

 

POUR EN FINIR AVEC L’ALZHEIMER

Alzheimer

POUR EN FINIR AVEC L’ALZHEIMER
Projet de sculpture dans le jardin de l’institut Douglas

Mise à jour du projet:
– Installation sculpturale composée de trois sculptures et d’un jardin de fleurs
– Une plaque présentera une pensée de Marie Roberge (peintre et écrivaine)
Texte intitulé Mémoire de l’oubli
– Titre de l’installation: Pour en finir avec l’Alzheimer
– Endroit: Jardin des sculptures de l’Institut Douglas, près de la rue de l’entrée principale et du Centre d’étude sur le vieillissement
– Installation dans le jardin: Août 2015
– Dévoilement public: septembre 2015
– Conception et production: Serge Boivin et Gilles Vallée
– Collaboration pour texte: Marie Roberge

(affiche: par Gilles Vallée avec intégration d’un dessin d’un enfant sur un trottoir… enfant inconnu)

Le carnet de Riopelle

Le+Carnet+de+Riopelle+-+copie

Le CARNET DE RIOPELLE de Marie Roberge est maintenant en vente au Musée des beaux-arts du Mont Saint-Hilaire.

J’ai le plaisir de représenter Marie pour la vente du livre Le carnet de Riopelle.
Le livre est maintenant en vente au Musée des beaux-arts du Mont Saint-Hilaire. Une copie sera conservée en permanence dans les archives de l’institution.

Marie a été très proche de Jean-Paul Riopelle et a travaillé avec lui à son atelier de L’Estérel en 1986. Riopelle lui avait offert à l’époque un carnet d’esquisses à l’encre créées en 1946. Marie en a fait un livre intitulé Le carnet de Riopelle.
Dans Le carnet elle analyse avec émotion et sensibilité ces premières œuvres de Riopelle. Elle nous parle aussi, simplement, de sa relation avec ce géant… une belle relation d’artiste à artiste.

Le carnet original est maintenant propriété du Musée national des beaux-arts du Québec.

Considérant l’importance de Riopelle, le fait que Marie ait été témoin d’une période de la vie de ce dernier et qu’elle en témoigne aussi bien comme peintre que comme écrivaine ( 9 livres à son actif ), le livre Le carnet de Riopelle a une valeur culturelle indéniable.